Débris-collages
 
"...Les objets, ça parle, on dirait.
Les voir finir là, c'était un peu triste.
Je les récupérais avec l'impression de
sauver des débris de vie ...
Tout ça foutait un peu le noir.
Sous les décombres,
ça faisait un cimetière
d'existences en morceaux..."


(Tiré du roman de Patrick Pécherot  Les brouillards de la Butte )